Il ne manquait plus que l’avis de l’inimitable Ségolène pour parfaire le brouhaha planant sur la question du mariage pour tous, et l’on peut dire qu’elle a prouvé, une fois de plus, qu’elle pouvait s’attiser les foudres de n’importe qui en un temps record.

1572103

« Union civile » oui. « Mariage » ? Grand Dieu non !

L’ancienne candidate socialiste à la présidentielle a ajouté son grain de sel au débat, samedi dernier, sur le plateau de France 3 Poitou-Charentes le 25 mai. Elle a tenu à souligner que non, elle n’a pas défilé pour défendre le mariage pour tous, que cela ne faisait même pas parti de son projet de 2007.

Elle rejette en effet toute «confrontation sur des sujets de société ». Homophobe ? Bien sûr que non, elle tient à rappeler qu’elle a été l’une des premières « à faire des actions claires contre l’homophobie ». D’ailleurs, elle était favorable à une union civile avec égalité des droits… tant que ça ne prenait pas le nom de « mariage ».

C’était la minute « scandale» à ne pas rater

Evidemment, elle s’indigne : ses propos auraient été incompris et détournés par le journal Le Point. Alors Madame Royal s’empresse de protester, portable au bout de la main, elle tweet, et ne s’arrête plus ! Voici quelques bribes de ses pamphlets des temps modernes, qui donnent à réfléchir (ou à rire) :

 TWEET 1TWEET 2

Et…? Malheur à ces 140 signes qui restreignent votre esprit créatif et mélodramatique!

 TWEET 3

En bref: encore heureux qu’elle était  là!

Une alliée ?

Toujours est-il que les propos de Mme Royal ne sont pas tombés dans l’oreille d’une sourde. Frigide Barjot s’est fait un plaisir de découvrir qu’elle rejoignait sa proposition « d’union civile » et appelait également à la fin des manifestations. Aussi, a-t-elle déclaré que «La France n’est pas coupée en deux, non, elle s’est réveillée », avant d’appeler Ségolène Royal à la rejoindre : «J’appelle Ségolène Royal à intégrer ce mouvement citoyen qui demande la légalisation d’une union civile pour les homosexuels».

Cette proposition se soldera-t-elle par une « friend request » sur facebook entre les deux femmes ? La suite au prochain épisode.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.