Réalisé par Iain Forsyth & Jane Pollard, avec Nick Cave, Blixa Bargeld, Kylie Minogue et Warren Ellis. Disponible en Blu-ray et DVD le 29 avril.

_1

1979, sort le premier album de Nick Cave. 35 ans plus tard, « Push the sky away » dont le morceau titre traversera 20 000 jours sur terre, de son idée à sa mise en chantier en studio jusqu’à la scène. Construit comme une seule et même journée, le film s’appuie sur ce procédé pour faire de cette journée banale pour l’artiste, un fragment qui reflète son œuvre entière. Du réveil au concert, de l’intimité de l’écriture solitaire à la communion avec les fans, la naissance de ce morceau est un processus qui structura ces 35 années de carrière. Heures après heures, jours après jours, années après années et albums après albums : Nick Cave tente d’exprimer en une heure et demie l’énergie créatrice qui pousse quelqu’un à raconter des histoires pendant si longtemps. Plusieurs réponses passionnantes émergent de ce récit étrange : de son rendez-vous chez le psy à la visite des archives de sa vie passée pointe chez Cave une peur qui le bouffe constamment, celle d’être oublié. Cette peur est un moteur qui semble motiver toute l’œuvre d’un artiste pluriel, écrivain, scénariste, parolier, chanteur, un « cannibale » qui mange tout et le recrache en chansons et en mots.

L’art devient un moyen de conserver la mémoire de sa propre vie, chaque œuvre étant traversée d’un moment, d’une rencontre, d’un événement vécu par l’artiste. Ces histoires sont aussi l’occasion pour celui qui les raconte d’être quelqu’un d’autre pendant la durée du récit. Arrivé à 57 ans, 20 000 jours sur terre est l’occasion de regarder en arrière. Apparaissent ainsi, comme des fantômes, des personnages de son passé, de Blixa Bargeld (Einstürzende Neubauten) à Kylie Minogue avec laquelle il obtiendra son seul succès populaire. Porté par une réalisation un peu maniérée mais un montage ingénieux, 20 000 jours sur terre joue entre documentaire autobiographique (Nick Cave est crédité au scénario) et fiction biographique. Le morceau « Push the sky away », cœur du film, témoigne alors de l’obsession de créer toujours, de n’avoir pas d’autre option pour lutter contre son effacement certain et son vieillissement inévitable. Narré par Nick Cave lui même, le film ravira les fans autant qu’il peut servir de porte d’entrée à son œuvre, c’est disponible en DVD et Blu-ray le 19 avril !

A propos de l'auteur

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.