L’artiste anglais a encore frappé en vendant ses toiles dans les rues de New York. Mais les œuvres du roi du street-art ont été boudées par les promeneurs de Central Park.

STALL-TIGHT-private

Samedi 12 octobre, au milieu des camelots et de leur étalage au gout artistique douteux, Banksy a décidé d’installer son propre petit stand devant Central Park. Tenu par un petit papi, serein dans sa chaise pliante, cette mini-exposition propose des œuvres originales signées Banksy pour seulement 60 dollars ( 44 euros). Pourtant, en 7 heures, le stand n’a vu passé que 3 clients pour une recette de 420 $. A la fin de la journée, 7 toiles ont été vendues, le petit vieux n’a plus qu’a remballé sa marchandise. En effet, la plupart des passants ont cru à une énième imitation des œuvres de Banksy, n’octroyant même pas un coup d’œil aux toiles exposées. C’est le lendemain que l’artiste a révélé la vérité sur son site internet : « Yesterday I set up a stall in the park selling 100% authentic original signed Banksy canvases. For $60 each. » Il publie également la vidéo qui montre le désintéressement complet des New-Yorkais pour ses œuvres. Il précise que le stand était une installation éphémère unique et qu’il ne sera plus là le lendemain. Quand on sait que les toiles de Banksy se vendent autour de 160 000 E minimum, le mot regret doit prendre tout son sens pour ceux qui ne se sont pas arrêtés devant le stand.

Cette installation fait partie du projet : « Better Out, Than In » de Banksy. L’artiste réalise une œuvre chaque jour et poste ensuite sa localisation sur son site internet. Ce grand jeu de piste a lieu tout le mois d’octobre dans les rues de NYC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.