Quelques belles BO de film et d’autres plus « feignantes » sont proposées ce mois-ci.

Netflix est le lieu où le cinéma devient plus créatif. Milan a sorti (Milan n°399 969-2) la BO de « Mudbound » réalisé par Dee Rees (réalisatrice de la saison 2 de la série « Empire »). C’est un film assez manichéen dans le sud des années 40, où tous les blancs sont des méchants et les noirs des gentils ! Bien réalisé, la musique de Tamar-Kali est très moderne avec de beaux arrangements pour cordes (elle avait participé aux précédents films de Rees).La BO en cd est superbe. On y trouve Odetta et Mary J.Blige (qui joue fort bien dans le film) dans deux chansons de style gospel (Mighty River chanson nommée aux Golden Globes) ; The EK Stompers interprètent du bon vieux jazz ; un cd à écouter même si on n’a pas vu le film.

« Mindhunter » est aussi sur Netflix, c’est une série proposée par Joe Penhall, produite par David Fincher et Charlize Theron. Cette série passionnante, événement de la rentrée, est basée sur des profileurs, agents du FBI, qui rencontrent et analysent une poignée de serial killers. Ces tueurs pour la plupart ont vraiment existé. La musique de Jason Hill est très étrange et impalpable; ces sons sortent de nulle part et s’accordent parfaitement avec les situations vécues dans la série. A l’écoute du cd (Milan n°399 972-2) cette musique nous entraîne dans des univers musicaux inconnus. Un disque à écouter non seulement pour se souvenir de la série mais aussi elle met l’auditeur dans un état second. Un voyage à s’offrir.

Encore un film dans l’air du temps comme le précédent ; c’est  « Battle of the Sexes ». Valerie Faris et Jonathan Dayton (« Little Miss Sunshine ») mettent en scène la vraie histoire de cette championne de tennis, lesbienne, Billie Jean King qui a fait un match en 1972 avec le numéro un du tennis Bobby Riggs, profondément misogyne et provocateur ; un match incroyable pour que les femmes soient aussi respectées que les hommes sur les courts de tennis. Sony offre un cd de la BO de Nicholas Britell (compositeur inspiré de « Moonlight » réalisé par Barry Jenkins). Il prouve encore ici son talent de musicien et d’orchestrateur (écouter Prélude to the Battle of the Sexes). Il a trouvé un son très années 70. Les rocks créés sont magnifiquement orchestrés. Les deux protagonistes du film ont leur propre identité musicale ; jazzy pour Bobby, plus luxuriant, puissant pour Billie avec la présence d’un superbe piano de concert et un vieux piano droit pour Bobby ! Rocket Man d’Elton Jones, What is Life de George Harrison, Crimson and Clover par Tommy James, donnent la couleur locale. If I Dare chanté par Sara Bareilles à la fin du film est un message d’espoir pour l’égalité des sexes et un bel hommage à la tennis woman. Une BO qu’on apprécie tout le long du cd (Sonny n°88985483802). Le film vaut aussi le détour(nommé aux Golden Globes).

Dans le genre série « Teen Wolf » est une série crossover ado/adultes sympathique avec de beaux ados qui savent jouer. Elle vient de se terminer après six saisons. Sony – MGM (88985469042) offre un cd avec le générique de Dino Meneghin qui n’a pas composé grand chose pour l’image. Suivent des morceaux très MTV qui s’écoutent. On trouve Mourning Ritual avec Peter Dreimanis avec Bad Moon Rising  déjà employé dans la série « The Walking Dead ». Une suite de morceaux mais pas de musique originale.

Sony propose aussi (Sony-88985466342) la musique du film de Kenneth Branagh, une nième version de « Murder On The Orient Express » d’après Agatha Christie. Ici c’est Patrick Doyle qui accompagne le train et l’enquête d’Hercule Poirot. Dans les précédentes versions la musique était, académique (Rodney Bennett pour la version Lumet) très sombre (Christian Henson pour la belle version de Philip Martin), ce film pour la TV avec David Suchet est la meilleure adaptation. Pour le Branagh le travail de Doyle est parfait et ajoute un commentaire intéressant que n’apporte pas la mise en scène, assez conventionnelle. Le cd se laisse écouter avec beaucoup de plaisir. Les premiers morceaux (The wailing wall,  Jaffa to Stamboul…) du film et du cd sont de belles factures. Never Forget, chanté par Michelle Pfeiffer, une  composition de Patrick Doyle, sur des paroles de Kenneth Branagh, est une jolie surprise, on n’avait pas entendu l’actrice chanter depuis « Hairspray » ! On n’oublie qu’elle a été formée à la comédie musicale et a joué dans « Grease n°2 »!.

Ça vous gratouille ou ça vous chatouille ? Non ! « Knock » ça nous énerve! Comment avec un superbe acteur, un excellent compositeur, une bonne histoire, peut-on réaliser un si mauvais film! On peut être une honnête et reconnue scénariste de TV et rater totalement une adaptation d’une pièce célèbre! Qu’est ce qui leur a pris de partir dans cette galère ?!!! Omar Sy, lui, se plante souvent dans ses choix, (non il n’est pas Knock !) mais Cyrille Aufort lui ne rate jamais ses compositions (« La Glace et le Ciel », « L’Empereur », « Ombline » ! ). Sa musique est toujours au rendez-vous et permet souvent de cacher les maladresses de la réalisation; on avait déjà connu cette situation avec « Un Homme Idéal ». Quand lui proposera-t-on un scénario à la hauteur de son talent ! Quartet Records édite la musique de « Knock » sur cd (QR n°291) et c’est une très bonne idée ! Ecoutez-la et surtout passez-vous des images !

Dany Elfman avec « Justice League » se perd dans les grosses machines des usines de L.A. ! Zack Snyder avait lui aussi du talent avant de réaliser ce genre de cinéma ! Hélas tout cela est inconsistant ! Water Tower Music, distribué par Sony propose la BO sur 2 cd (Sony-19075807262). Elfman compose une musique de blockbuster sans grande originalité; on y entend pêle-mêle bien sûr « Batman », « La Planète des Singes », « Spider Man » ! Il va jusqu’à plagier Barber et son fameux Adagio (home) ! Il faut fournir de la musique, il sait en proposer avec la carrière qu’il a derrière lui…peut-être est-elle en fin de compte derrière ? ! Sa musique symphonique avec choeur est bien orchestrée est très écoutable, il faut l’admettre, (les variations sur le thème de « Batman » sont connues depuis la trilogie); Everybody Knows chanté par Sigrid est une chanson feignante! On entend aussi Icky Thump des White Stripes, ou encore Come Together des Beatles. On oubliera assez vite cette BO comme cette ligue qui n’en finit pas de sauver la Terre à coup de 3D ! Qu’elle nous fatigue !

Pour se souvenir, un coffret « Borgia » saison 1, de 4 cd,  très bien présenté est distribué par MusicBoxRecords; c’est la musique de Cyril Morin, pour les autres saisons la musique est d’ Eric Neveu…

A l’année prochaine pour un n° 3.

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.