« Champs-Elysées Film Festival », dimanche 14 juin 2015 : les grands moments de la journée.

arizona-dream-1993-tou-02-g

« Arizona Dream » de Kusturica, « The Man With de Golden Arm » de Preminger, « The Blues Brothers » de Landis, « Fat City » de Huston, « Ascenseur pour l’Echafaud » de Malle, « The Innocents » de Clayton, « The Rose » de Rydell, « Robocop » de Verhoeven… Le festival est une vraie cinémathèque en ce dimanche. Dans les nouveautés il y avait deux films à ne pas manquer : « Le Savoir est une Arme » de Abdé Kéta, un documentaire passionnant qui se passe dans un établissement qui combat avec des méthodes innovantes et l’aide de professeurs investis, ce que l’on pourrait appeler un apartheid socio-culturel. Le film est instructif, émouvant, et la présence de l’équipe avec les jeunes prouvent que tout n’est pas perdu grâce à ces actions de la base et non pas par des mesures ministérielles. L’autre film est « Woman in Gold » de Simon Curtis. L’histoire tourne autour du fameux tableau de Klimt – le portrait d’Alma Bloch-Bauer qui a été spolié à Vienne par les nazis à la famille d’origine juive. Helen Mirren interprète Maria Altmann la nièce de cette femme qui a posé pour le peintre. Elle tente de le récupérer du musée Viennois. Maria Altmann pour récupérer les tableaux a contraint Vienne à se confronter à son passé. Elle a été d’une importance capitale pour l’histoire de ce pays qui n’est pas très clair politiquement. Helen Mirren tient le film avec tout le talent qu’elle a. Elle est extraordinaire. Le film est bien construit, l’époque parfaitement reconstituée, il est émouvant et le casting est parfait. Ryan Reynold, acteur sans caractère, est très bien dans le rôle de l’avocat, Daniel Brühl qui tente de laver le passé de nazi de son père est convaincant ; on trouve dans des rôles très secondaires de très bons acteurs tels que Kathy Holmes, Elisabeth McGovern, Jonathan Price et Charles Dance – deux stars entre autres de  « Game of Thrones » – Simon Curtis, le réalisateur, avait réalisé un charmant film «  My Week with Marylin ». « Woman in Gold » sort sur les écrans le 15 juillet. Une histoire à découvrir sur la spoliation des juifs pendant la seconde guerre mondiale. Cet été il y aura beaucoup de ressorties de films en copie restaurée : « Sorcerer », « French Connection » de Friedkin, « The Rose » de Rydell, « Rambo First Blood » et « Outback » de Kotcheff. Il ne reste que deux jours pour aller apprécier ce superbe festival et encore quelques bons films à découvrir ou à revoir. Bonne projo !

Plus d’info : www.champselyseesfilmfestival.com

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.