En péril ?

Chaque année, les weekends de « Classique au Vert » au Parc Floral ont permis a des milliers de personnes d’entendre, d’écouter de la belle musique interprétée par des artistes d’exception pour une somme dérisoire (2€50) ! A chaque concert les fauteuils de l’auditorium sont pris d’assaut deux heures avant ! Groupes d’amis, familles couchés dans l’herbe sont attentifs pendant l’heure de musique ! Voir les parents avec des poussettes et des enfants découvrir parmi la végétation luxuriante les concerts le dimanche midi est assez émouvant.

Cette année encore l’agence Sequenza a offert un programme original !

Marianne Gaussiat, la directrice artistique de ce festival, a réussi malgré un budget de plus en plus restreint à faire venir des artistes de renommés internationales et d’offrir une programmation qui avait du sens. Le public a pu écouter des œuvres que peu de programmateurs osent proposer dans les salles officielles. On a pu entendre du Phil Glass, du Elliot Carter, du Philippe Hersant, une magnifique interprétation du « Concertino pour piano » de Janáček avec Véronique Briel au piano et l’ensemble 2e2m, l’orchestre de Chambre de Paris sous la direction d’Eivind Gultberg a fait découvrir un « Pelléas et Mélisande » de Sibelius et a ému avec « Les Nuits d’Eté » de Berlioz chantées par la mezzo Hanna Hipp. Comme chaque année Classique au Vert a invité un orchestre de musiciens amateurs dont la moyenne d’âge est d’à peine trente ans. C’est avec « La Nuit Transfigurée » de Schoenberg et « Appalachian Spring » de Copland que cet orchestre sous la direction précise, impressionnante, du jeune chef à suivre Pierre Mosnier a démontré que la musique classique est bien vivante et que le public peu connaisseur et capable de s’émouvoir à l’écoute de ce que lui propose Classique au Vert.

Au Parc Floral on a la preuve que la culture, si mal traitée ces temps-ci par nos politiques, est d’utilité publique. Espérons que la Mairie de Paris est venue se rendre compte de l’impact qu’à ce festival et permettra aux organisateurs d’offrir encore de beaux weekends aux parisiens

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.