Le corps d’un homme âgé d’une trentaine d’années a été retrouvé mort ce mercredi matin dans l’église Sainte Thérèse de Clermont-Ferrand. Quasiment en position de prière, le buste penché vers l’avant et face contre terre, la victime serait morte à cause du couteau découvert planté dans sa gorge. 

200868083_640

La scène est digne des plus grands films d’horreur. À son arrivée ce matin, une paroissienne a découvert le corps d’un homme, agenouillé devant l’autel. Très rapidement pour cette femme, la surprise de découvrir quelqu’un priant de bon matin s’est transformée en terreur et en peur quand elle a aperçu que l’homme était mort, égorgé comme un mouton.

Affolée, la cul-benni a d’abord averti les autorités ecclésiastiques. « Elle est venue prévenir un de mes collègues qui a prévenu les secours. Et donc ensuite les pompiers et le Samu sont arrivés, la personne était allongée et inconsciente », a indiqué à La Montagne Pascal Girard, curé de la paroisse Sainte-Anne de Montjuzet à Clermont-Ferrand.

Alors que s’est-il passé? Pour le moment, les enquêteurs seraient partagés entre la thèse du suicide et celle du meurtre. Seulement, le trentenaire célibataire et sans enfant était, d’après les témoignages recueillis auprès de son entourage, un homme sans histoire, « gentil et serviable ». D’origine plus ou moins d’origine portugaise, l’homme était employé en CDI dans la laiterie du coin. Une autopsie devrait être pratiquée dans la journée. Entre suicide et homicide, « c’est du cinquante-cinquante », confiait au quotidien une autre source proche de l’affaire, mercredi en milieu d’après-midi.

A propos de l'auteur

Une réponse

  1. barbara

    la personne était-elle « agenouillée devant l’autel » ou « allongée et inconsciente » ??? c’est ou l’un ou l’autre !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.