Au terme d’un match maîtrisé, le PSG a de nouveau battu l’OM à domicile (2-0) et se qualifie pour les quarts de finale de la Coupe de France. Zlatan Ibrahimovic a inscrit un doublé.

Beckham Ibrahimovic Chantôme

Ce deuxième acte du Classique aura été à sens unique. Dans un Parc des Princes chauffé à bloc et sans Ariel Wizman cette fois-ci, les Parisiens ont dominé des Marseillais bien ternes. Malgré les huit changements opérés dans le onze de départ par Carlo Ancelotti, le PSG n’a jamais été inquiété par un OM qui avait de son côté reconduit la même équipe type entrevue dimanche dernier. Emoussés physiquement, les hommes d’Elie Baup n’ont que très peu inquiété une défense parisienne – une nouvelle fois – solide et appliquée. Titulaire pour la première fois depuis son arrivée, David Beckham a fait taire ceux qui ne voyaient en lui qu’un simple produit marketing. Présent à la récupération aux côtés de l’infatigable Blaise Matuidi, l’Anglais a délivré une prestation de qualité. A 37 ans, son toucher de balle n’a pas pris une ride. Mais le Spice Boy n’est pas le seul à avoir profité du turnover de Mister Carlo. Porté disparu depuis son arrivée au club, Grégory Van der Wiel a montré qu’il était bel est bien un joueur de football. Tout en percussion et en dribbles, l’ancien joueur de l’Ajax a dynamité le côté droit parisien. Tout sauf une surprise, c’est de l’aile droite qu’est venue l’ouverture du score. Sifflé par une partie du public dimanche, Zlatan Ibrahimovic a répondu de la plus belle des manières. Lancé en profondeur par « le David Beckham du pauvre », Clement Chantôme, Ibra violente Lucas Mendes avant de tromper facilement Mandanda. Le PSG mène au meilleur des moments. Juste avant la pause.

Jordan Ayew vs David Beckham

Au retour des vestiaires, l’OM n’y est toujours pas, et les rares incursions initiés par Valbuena sont voués à l’échec. Douchez continue de se geler les miches pendant que les Parisiens contrôlent une partie qui baisse d’intensité au fil des minutes. Pas à l’abri pour autant, le PSG continue d’attaquer et tue tout suspens à la suite d’un penalty obtenu par le Z. Bien aidé, il faut l’avouer, par un Jérémy Morel qui alors au sol – dans un instant de folie – fauche le Suédois dans la surface. Tranquilou, Ibrahimovic se charge de convertir l’offrande. 2-0. Son cinquième but en quatre confrontations face aux Phocéens. l’OM ne s’en remettra pas. Déçus forcément, les Marseillais s’énervent. Un aveu d’impuissance que va symboliser à lui seul Jordan Ayew. Le petit frère d’André – entré en jeu en fin de match – décide de se faire le Spice Boy suite à un contact au sol. Un duel Jean-Louis David contre crête colorée qui suffit à prouver que l’écart était bien trop grand ce soir entre les deux formations. Cruel pour les Marseillais.

A propos de l'auteur

Journaliste Sportif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.