En France, 200.000 Français déclarent vivre en couple avec une personne de même sexe. Selon une étude réalisée récemment, 10% de ces personnes auraient un enfant.

gay-family2
Pendant toute la durée du débat au sujet du mariage gay, les opposants du projet n’ont eu de cesse de répéter que cette loi ne concernerait qu’une minorité de « bobos homos capricieux ». Pourtant, d’après les chiffres presque officiels, il y aurait environ 200.000 Français qui déclarent vivre en couple.

L’étude s’appelle « Le couple dans tous ses états ». Publiée le jour de la Saint-Valentin, cette enquête de l’Insee révèle qu’en France, il y aurait 32 millions de couples, dont 72% d’entre eux partageraient la même résidence que leur conjoint, de sexe différent. Dans le détail, environ 200.000 personnes en couple (soit 0,6% d’entre elles) déclaraient être avec un conjoint de même sexe. « Il y a donc environ 100.000 couples de même sexe; six fois sur dix ce sont des couples d’hommes », précise l’Insee. L’étude précise que les couples « gay » seraient plus jeunes que les autres: la moitié a moins de 40 ans, contre 48 ans pour les personnes en couple hétérosexuel. Enfin, les homos seraient moins cons que les hétéros, puisqu’à âge comparable, ils sont plus diplômés que leurs congénères « normaux ». Les trois quarts de ces personnes vivent dans de grandes villes, contre seulement 56% des couples de sexe différent.

Les parents gay existent déjà

« Environ une personne en couple de même sexe sur dix réside avec un enfant, qu’elle déclare comme le sien, celui de son conjoint, ou un enfant commun, contre 53% des personnes en couple de sexe différent », ajoute l’Insee. Près de 80% de ces couples sont des femmes. Par ailleurs, après 35 ans, la majorité des personnes en couple de même sexe est pacsée (55%).

Dans une autre étude publiée conjointement, l’Institut national des études démographiques (Ined) rappelle que le nombre de Pacs a fortement augmenté au cours de la dernière décennie, à la fois chez les homosexuels et les hétérosexuels. Sur les 700.000 couples pacsés début 2011, 94% étaient de sexe différent. Il faut dire que fiscalement parlant, le Pacs peut être très intéressant. 

Par rapport aux couples mariés, les personnes pacsées sont plus souvent sans enfant. Ils sont également plus diplômées de l’enseignement supérieur. Souvent cadres et professions intermédiaires, ils exercent plus couramment une activité dans le secteur public, souligne l’Ined. Ces spécificités se sont toutefois « amoindries » au cours des dernières années, poursuit l’Ined, évoquant une « démocratisation » du Pacs, qui a largement été adopté par les Français depuis sa création.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.