La keynote très attendue d’Apple a eu lieu hier, après des mois de spéculations quant aux produits présentés .

apple

En effet, des rumeurs circulaient sur la possible présentation d’une « Iwatch »  , une montre connectée, ce mardi 9 septembre, et c’est chose faite ! A cela près que l’objet porte un nom différent : l’AppleWatch.

Ergonomie circulaire, écran en verre saphir «  impossible à rayer » selon ses concepteurs, l’Apple Watch fait plusieurs belles promesses, mais rien n’a cependant encore été divulgué quant à l’autonomie de sa batterie.

Tim Cook a axé la fonctionnalité de celle-ci sur les performances physiques, comme la plupart des objets connectés équivalents sur le marché  : deux applications ( Fitness et Work Out ) font office de suivi personnalisé de l’endurance du propriétaire, ces données étant automatiquement transmises aux applications «  Santé » de l’Apple Watch, dont le directeur de la marque espèrent qu’elles deviendront « indispensables » . L’AppleWatch serait par ailleurs capable de mesurer les pulsations cardiaques et d’y répondre par des vibrations synchronisées. Elle bénéficiera, par ailleurs, d’un nouveau processeur propre baptisé «  S1 » .

Déclinée en trois modèles (dont un au boîtier plaqué or !), l’Apple Watch pourra interagir avec les données de l’Iphone ( Il faut donc être porteur du Smartphone pour bénéficier de la totalité du contenu de la montre, et au minimum une version 5 ) : Siri, Itunes, et les réseaux sociaux seront directement accessibles depuis son poignet. Le prix est estimé à 349$, pour une sortie vers début 2015.

Mais l’AppleWatch n’est que le « One more thing » de la Keynote d’hier, le plus attendu, c’était bien le nouvel Iphone. Tim Cook a frappé fort, en présentant deux modèles : l’Iphone 6 à l’écran de 4,7 pouces, et l’Iphone6+, avec un écran de 5,5 pouces. La marque semble avoir changé de cap, en élargissant considérablement la taille de son Smartphone phare alors qu’elle critiquait il y a encore peu, ces écrans trop spacieux.

L’Iphone 6 comme le 6+ seront donc plus grands que leurs prédécesseurs, mais surtout plus forts : Apple annonce un processeur 20% plus fort puissant qu’auparavant, sans porter préjudice à l’autonomie qui aurait même été largement améliorée. Autre nouveauté : l’aspect vidéo a été repensé, la résolution montant désormais à 1080p, et il sera possible de faire des ralentis directement depuis l’application. La qualité photo reste, cependant inchangée à 8 Mpx, bien qu’un système de stabilisation proche des hauts de gamme Nokia ait été inclus. Les deux modèles tourneront sous le système d’exploitation IOS 8, mais l’annonce principale reste l’intégration d’un « paiement sans contact » nommé «  Apple Pay » : il s’agit d’une technologie permettant la communication de données à courte distance, ce qui aboutirait à payer par simple « contact » du Smartphone et d’une borne compatible.

Apple propose pour ce faire de crypter les données bancaires, pour que seul les numéros encodés ne soient transmis au commerçant, afin de sécuriser la transaction. Ce système de paiement n’est pas nouveau, mais peu l’on rendu efficace : pour l’heure, il ne sera disponible qu’aux Etats-Unis.

Aucun commentaire n’a été fait en matière de sécurité, alors qu’une fuite massive de données de célébrités, en provenance de leur compte iCloud, a remué le secteur la semaine dernière.

Hormis l’aspect du smartphone, pas de révolution technologique, en somme. Pour preuve, les annonces successives d’Apple n’ont fait bouger le cours de la bourse que d’un chouïa .Tim Cook a néanmoins réussi à assurer le show, en conviant le chanteur Bono pour annoncer la mise en ligne immédiate d’un album à télécharger gratuitement sur iTunes, devant un parterre d’invités qui faisait exceptionnellement la part belle aux blogueurs modes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.