Incroyable réservoir d’artistes en devenir, la France a cependant quelques casseroles à cacher. Du plus drôle au plus pathétique, Alex du 76 ou encore Amandine du 38 ont réussi l’exploit de devenir célèbre un peu malgré eux. Retour sur un phénomène de société: les ratés de l’internet.

C’est bien connu: « La seule différence entre le génie et la folie, c’est le succès. » Sauf que depuis l’avènement de l’internet 2.0, un nombre considérable d’anonymes ont voulu tenter leur chance sur la toile dans l’espoir de peut être un jour, devenir les stars de demain. Seulement, des fois, le manque de talent est tel qu’il est impossible … de ne pas rire!

Au départ, tout part d’une idée géniale: youtube peut permettre aux gens de faire connaître leur talent au monde entier et ce, de manière entièrement indépendante. Une fois la vidéo postée, les « artistes » sont soumis aux critiques des internautes.

L’avantage de ce système, c’est qu’il permet au plus grand nombre de se faire connaître de la plus économe et de la plus rapide des manières. Or, il arrive parfois que la machine s’embale quand une vidéo se démarque particulièrement des autres…

Alex du 76:

Là, ça démarre fort! Alex du 76, jeune rappeur originaire de Fécamp (7.6 en force!) n’a pas froid aux yeux. D’ailleurs, tout ce qu’il veut lui, c’est briller. Avec une telle performance, nul doute qu’il brillera même au delà des frontières du Pays de Caux!

Avec une instru’ digne d’un beatmaker qui aurait pris option flûte au collège Raoul Dufy du Havre en 4ème C, le flow puber de ce jeune homme élevé au bon lait de vache normande agresse directement les tympans. Les paroles? On ose à peine en parler. L’essentiel, c’est que « c’est du Rap de terrain (vague) » 

Deg76:

Décidément, la Seine Maritime est un véritable vivier de talents. À l’instar de la West Coast américaine, la côte d’albâtre semble bien destinée à devenir l’une des « places » incontournables du rap français.

Deg 76 serait vraisemblablement originaire de la région havraise  – de Montivillier pour être précis. Deg, ça se voit, il ne rigole pas: c’est le futur Biggie du Havre. Lui même l’annonce, il se voit déjà dans le panthéon du Hip Hop juste « entre Médine et 2 Pac. » D’ailleurs, jamais de mémoire de rappeur, on avait entendu pareille comparaison.

Probablement inspiré par de grands intellectuels de la chanson française – du type Mister You – ce p’tit gars au potentiel bien caché n’hésite pas à aborder les sujets qui fâchent. De la drogue à la politique, il ne nous épargne rien. Lui, il « nique la police, » en « bricravant du shit. » Le clip est à mourir de rire mais il faut bien l’avouer, l’utilisation du vocoder pour le refrain a définitivement fini de nous achever.

Gaetan Delacour

Be TRASH

Gaetan-De-Lacour | Myspace Video

Quoi?! Ça vient encore du 76?! Mais c’est des oufs là bas! Une nouvelle fois, c’est la région havraise qui est à l’honneur avec cette vidéo… très trash. Autre style, autre langue ( c’est des polyglottes dans le 7.6, faut pas croire!) mais résultat à peu près similaire en terme qualitatif.

Habitué des folles nuits de Seine Maritime, Gaetan Delacour a voulu frapper un grand coup avec cette chanson. Paroles travaillées, instru’ millimétrée, clip étudié, rien n’a été laissé au hasard pour ce qui devait être le tube de l’année au Havre. Seulement, à l’arrivée, le résultat est pathétique… On vous laisse apprécier.

Morgane en freestyle:

Égalité des sexes oblige, on ne pouvait pas ne pas incorporer la magnifique performance de cette jeune marseillaise dans notre « top » des révélations internet. Morgane représente à peu près ce qu’une génération essaye d’oublier: le RnB.

Déjà que les « meilleurs » du genre nous ont bien cassé les couilles, on ose à peine regarder ce que pourrait donner une cagole à frange qui s’essayerait à ce style de musique si particulier. Rajoutez-y la touche freestyle et vous obtenez… une vraie merde.

 Cyril de Louhan: 

Faute de budget enSaône-et-Loire, Cyril l’a fait à l’ancienne, sans clip. L’instru et chiante et le résultat et digne d’un karaoké de retour de soirée. Un peu homophobe un peu violent, cette chanson a tout ce qu’il faut pour figurer en haute place dans le cercle très fermé du « gangsta rap. » L’ennui, c’est que ça vient de Louhans. Sinon, à part ça, tout y est!

 Damien du 64:

Damien n’est pas du genre à plaisanter. Regard déter, flow qui déchire et paroles qui déboitent, dans le 6.4, on ne rigole pas. Ce qui aurait pu rester comme un simple délire d’ado mal réglé « hormonalement parlant » a dégénéré en phénomène Youtube interdépartemental. Pas de pot (Pau), les gens sont vraiment des ordures…

Amandine du 38:

Parler de rap de babtou sur Youtube sans évoquer Amandine du 38, c’est un peu comme discuter confit de canard sans penser à Maïté. Amandine, c’est la star du web, la déesse des lyrics, la « sauveuse » des pays en difficulté. Avec ses rimes assassines, elle est à l’origine d’un nouveau genre: le rap colonial. C’est autre chose que du De Gaulle ça! 

Alors forcement, quand Swagg Man rejoint Amandine, là, c’est le buzz assuré. Mieux qu’une pub Benetton, cette vidéo concentre en 5 minutes ce qu’il y a de pire dans le rap.

D’un côté, que pouvait-on attendre d’autre d’un analphabète dopé à la sous culture consumériste anglo-saxonne associé à une bonne française en difficulté – qui n’aurait pas survécu il y a encore deux siècles de cela- ?

Sans rancoeur?

Une réponse

  1. weshweshengallilee

    je vois pas le rapport avec le titre « La France a du talent »… ah ouais c’est ironique tac tac …ouaish…

    Euh doit-on rire ou pleurer? Ils ont au moins l’excuse de l’âge, si c’était des adultes là on serait vraiment très mal!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.