Aucun plateau de scrabble n’était assez grand pour lui. Le plus long mot de la langue allemande, « Rindfleischetikettierungsueberwachungsaufgabenuebertragungsgesetz », 63 lettres au compteur, ne sera bientôt plus utilisé.

SGL

Voilà qui a de quoi faire pâlir notre anticonstitutionnellement national. « Rindfleischetikettierungsueberwachungsaufgabenuebertragungsgesetz », que l’on peut traduire par « loi sur le transfert des obligations de surveillance de l’étiquetage de la viande bovine », est enterré par un changement de législation européenne, indique le Telegraph. Le mastodonte a été introduit en 1999 dans le jargon allemand, friand de mots composés à rallonge, dans le cadre de la mesures de lutte contre la maladie de la vache folle. Il était plus communément connu sous sa forme raccourcie « RkReÜAÜG ».

Son successeur désigné est le mot « Kraftfahrzeughaftpflichtversicherung », 36 lettres, qui signifie « assurance responsabilité civile automobile ». Même si d’autres mots qui n’apparaissent pas dans le dictionnaire sont beaucoup plus longs comme la 49 lettres « Donaudampfschifffahrtsgesellschaftskapitaenswitwe », « veuve d’un capitaine de la compagnie d’un bateau à vapeur du Danube », ou le 80 lettres « Donaudampfschifffahrtselektrizitätenhauptbetriebswerkbauunterbeamtengesellschaft », « association de fonctionnaires subordonnés du bureau de gestion central de la compagnie électrique du bateau à vapeur du Danube », rassemblement de mots le plus long jamais composé en Allemagne.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.