Après Journal du Danube, Suzanne Jamet nous propose deux nouveaux livres dans sa collection Rue Férou, pour la rentrée littéraire de septembre.

meurtre à science po

Le secret du Gardien de Phare

De Nicole Leibowitz, L’Âge D’Homme, Collection Rue Férou, 172 pages. Sortie le 4 septembre.

unnamed (2)Ambroise Morel a vécu, vingt ans, enfermé dans son phare de haute mer. C’était sa résidence, sa solitude, une passion. Le retour sur le plancher des vaches, sa confrontation avec Pôle Emploi vont lui être intolérables. La rencontre avec Liza Ker, femme libre, la découverte des machines à sous, devraient, pense-t-il, lui apporter ses bouées de sauvetage. Il va s’y perdre. Voici le premier roman de Nicole Leibowitz, auteur de plusieurs essais. Avec un style clair, avec de belles images, elle réussit à nous entraîner dans cette folle histoire de passion, de mensonges, de folies. Elle parvient à nous captiver en suivant cet homme perdu dans un quotidien lénifiant, ce joueur frénétique pris dans les filets des machines à sous. Ambroise recherche des expédients pour retrouver l’exaltation connue lors de ses années dans sa tour d’ivoire.  «  Lui, il aimait les extrêmes, les soleils figés, les pluies torrentielles qui effacent les paysages, les éboulis d’après tempête. Il voulait des odeurs marines, d’iodes, de tabac et de goudron, de n’importe quoi plutôt que celles de la mièvrerie de tiédeurs inutiles….il aspirait à des heurts de corps à corps où chacun risquerait sa vie à force de s’éprouver, de se crier des violences sans maîtrise… » Avec une belle écriture, Nicole Leibowitz nous raconte la tempête dans le crâne d’un gardien de phare à la recherche d’un passé que ses hauteurs marines lui procuraient. Voilà un beau roman qui ouvre la porte des plaisirs de la lecture.

Meutre à Science Po

De Suzanne Azmayesh, L’Âge D’Homme, Collection Rue Férou, 186 pages. Sortie le 4 septembre.

CVT_Meurtre-a-Sciences-Po_2931Au cours d’une soirée, une jeune fille est assassinée ! Cela pourrait n‘être qu’un banal fait divers mais elle est étudiante à Sciences Po Paris, ainsi que les cinq coupables potentiels. Inutile de dire que dans cette vénérable institution ce scandale est inadmissible, insupportable, inconvenant. Suzanne Azmayesh, dans ce roman policier, décrit sans concession ces jeunes étudiants. Ils sont veules, égoïstes, égocentriques, prétentieux, orgueilleux, bref, tous mériteraient d’être condamnés à vie ! Hélas, ils seront les futurs cadres sup de notre société qui se pensent hors des lois ! Science Po… Elle ne l’épargne pas non plus. Cette jeune femme de vingt trois ans, ancienne élève de l’IEP de Paris, sait de quoi elle parle avec ce premier roman. A travers ce polar à l’Agatha Christie, elle nous dépeint au vitriol un monde soi disant brillant mais où les petites combines et l’arrogance ostentatoire sont monnaie courante. C’est elle qui assassine Science Po. Un polar réjouissant.

A propos de l'auteur

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.