Goldoni a écrit cette farce tragi-comique de la jalousie (Gl’innamorati) en 1759 et l’action se passe à Milan. Une jeune femme d’une famille désargentée est amoureuse d’un jeune homme et celui-ci meurt d’envie de l’épouser. Tout pourrait être simple, si elle n’était pas d’une jalousie maladive. L’argument est simple et Goldoni par son talent arrive à en faire une pièce brillante et drôle. Pour montrer que ce thème est universel et intemporel, Marco Pisano l ‘a adapté dans les années soixante. Dans un décor minimaliste avec des costumes délirants et imaginatifs de Christian Gasc (le créateur de costume aux quatre Césars) il a réglé une mise en scène efficace, dynamique, où les temps morts sont absents. Il a su garder le style comedia del arte  si cher à Goldoni ; l’unique scène de la belle sœur (Elsa Alessandro) est un petit moment savoureux et hilarant de ce genre de théâtre.  Tous les comédiens sont parfaits dans cette pantalonnade qui est plus profonde qu’il y paraît. Benoit Solès dans l’amoureux transi et pathétique est exceptionnel dans l’exagération que demande le rôle. A la fin de la pièce les comédiens doivent être exténués tant Pisano et leur rôle demandent une énergie débordante et précise (Yoann Sover dans le rôle de l’avocat). Un petit bémol le choix des musiques ; les chansons des années soixante en Italie étaient assez importantes et largement connues pour que Pisano les emprunte pour donner encore plus une couleur locale qui existe dans le choix des mots, des expressions, des rôles (David Halevim l’oncle italien fauché, Rotem Jackman le comte italien pédant et bégayant). Mais ce petit détail n’enlève pas le grand plaisir que nous procure ce divertissement enjoué, déjanté et comme le dit si intelligemment l’amoureux  éconduit qui nous met face à nos propres faiblesses en amour.

__________________

Théâtre Déjazet

41 Boulevard du temple

75003 Paris

Les Amoureux, une pièce de de Goldoni.

Adaptation, mise en scène de Marco Pisano.

Avec Benoit Solès, Aphrodite de Lorraine, David Halevim, Rotem Jackman, Sophie Nicollas, Jean-Marc Gabriel, Elisa Alessandro, Yoann Sover.

Costumes Christian Gasc, Scénographie Vladimir Perrin, Chorégraphie Tango Céline Ruiz.

Représentation du 12 janvier au 1er Avril 2017 à 20h45

Pour tous renseignements www.dejazet.com tel.0148875255

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.