A Vos Lecteurs ! 

Avec la pénurie de bons films présentés en ce moment dans les salles, Carlotta Films propose des films et des DVD qui permettent de découvrir, de voir ou revoir de l’excellent cinéma européen avec des réalisateurs de très grandes qualités. Dans le coffret collector de 5 films réalisés par Barbet Schroeder – le documentaire « Le vénérable W » sur un moine bouddhiste qui lutte contre les musulmans en Birmanie est à l’affiche – on trouve  l’ahurissant documentaire sur « Idi Amin Dada » » – Schroeder s’est toujours intéressé au mal – un docu sur « Koko le Gorille qui Parle », et une forme de docu fiction « La Vierge des Tueurs » sur la relation entre Alexis, tueur à gage dans un bordel de garçons, et l’écrivain Fernando Vallejo. Le SM est abordé avec « Maîtresse » et la passion du jeu dans « Tricheurs ». Un autre DVD de Schroeder est le docu sur « Charles Bukowski ». Le Centre Pompidou offre en ce moment une rétrospective sur ce réalisateur atypique. Carlotta sort au cinéma et en DVD 3 œuvres de jeunesse de Polanski (1962-65) qui l’ont lancées sur la scène internationale : « Le Couteau dans l’Eau », « Répulsion » (avec Deneuve) et « Cul de Sac » (avec Dorléac). Ce dernier film est considéré par le réalisateur comme son meilleur film ; tout son cinéma est déjà dans cette comédie noire et absurde. Dino Risi avant son grand succès du « Fanfaron » avait réalisé un autre film avec Vittorio Gassman « Il Mattatore » (1960). Le film raconte, sous forme de flash back, l’histoire d’un minable acteur qui se transforme en divers personnages pour monter des arnaques. Gassman lui est un grand acteur et s’amuse à se couler dans tous ces rôles. A l’époque il n’est pas très connu au cinéma, c’est avec « Le Pigeon » un chef d’œuvre de comédie de Monicelli qu’il se fait connaître, suivront de nombreux films avec Risi dont le fameux « Parfum de femme » qui lui vaudra la palme d’interprétation à Cannes et le film aura l’oscar du meilleur film étranger. Ettore Scola, un autre grand réalisateur, est ici scénariste. Le film et le DVD sortent dès le 13 juin ! Voilà de quoi occuper ces soirées avec tous ces DVD ! A l’autre bout du monde, Carlotta propose un cinéma philippin qui dans les années 1970 avait fait l’effet d’une bombe ! Le réalisateur Lino Brocka avec « Manille » et « Insiang »  plonge dans un univers  brutal du sous prolétariat à Manille avec corruption, prostitution, pauvreté à la limite du supportable. Dans le coffret il y a aussi un documentaire sur le cinéma philippin réalisé par Hubert Niogret. Aujourd’hui c’est Brillante Mendoza qui a pris la relève (« Ma’Rosa », « Captive »…), à vos lecteurs…

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.