La dette du club anglais de football Manchester United a diminué cette année de 18% entre le 30 juin et le 30 septembre, passant ainsi de 436,9 millions de livres (544,4 millions d’euros) à 359,7 millions de livres (448,1 millions d’euros). Après des années de résultats financiers douteux, les finances du mythique club mancunien commence enfin à se redresser.

 

Pendant cette même période, United a également enregistré un profit de 20.5 millions de livres (25,5 millions d’euros) au premier trimestre – alors que le club avait accusé une perte de 5 millions de livres (6,2 millions d’euros) à la même période l’an passé.

Cette amélioration financière s’expliquerait principalement par l’augmentation des revenus du club, notamment grâce au sponsoring.

« Manchester United a enregistré un premier trimestre record grâce au succès de nos opérations commerciales qui continuent de se développer à un rythme soutenu, notamment dans le domaine des nouveaux médias, de la téléphonie mobile, du merchandising et des sponsors », a déclaré le vice-président du club, Ed Woodward, dans un communiqué de presse. Au premier trimestre 2012, les revenus commerciaux du club ont augmenté de 24% pour atteindre 43 millions de livres (53,5 millions de livres). Ils devraient frôler les 350 millions de livres (435,8 millions d’euros) cette année.

À titre indicatif, dix nouveaux accords de sponsoring ont été signés, notamment avec General Motors pour un montant de 559 millions de livres (696 millions d’euros). Conséquence directe de ces nouveaux partenariats: la marque Chevrolet figurera sur les maillots du club pendant sept ans, à compter de la saison 2014-2015.

L’endettement du club serait source de tensions entre les supporteurs et les propriétaires de United, la famille Glazer – arrivée à la tête du club en 2005. Les recrutements coûteux réalisés par le club à l’intersaison,comme ceux de l’attaquant Robin Van Persie et des milieux de terrain Shinji Kagawa et Nick Powell pour 29,5 millions de livres (36,7 millions d’euros), avaient divisé les fans qui s’interrogeaient quant à la nécessité de ces arrivées et à la légitimité de ces choix.

Après une saison vierge l’année dernière, Manchester United s’est depuis rattrapé. En tête de la Premier League, ainsi que de son groupe en Ligue des Champions, les Red Devils semblent tout droit se diriger vers les sommets britanniques et européens. Affaire à suivre…

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.