« Manifesto », un film de Julian Rosenfeldt avec Cate Blanchett et Rusty Bustamante. Sortie le 23 mai 2018.

L’Histoire

Manifesto rassemble aussi bien les manifestes futuriste, dadaïste et situationniste que les pensées d’artistes, d’architectes, de danseurs et de cinéastes tels que Sol LeWitt, Yvonne Rainer ou Jim Jarmusch. A travers 13 personnages dont une enseignante d’école primaire, une présentatrice de journal télévisé, une ouvrière, un clochard… Cate Blanchett scande ces manifestes composites pour mettre à l’épreuve le sens de ces textes historiques dans notre monde contemporain.

L’Avis

Cate Blanchett est sûrement plus à sa place dans ce genre de cinéma que présidente de jury à Cannes. On referme la parenthèse. Quelle comédienne refuserait de faire plusieurs rôles et être présente tout le long d’un film. Alec Guinness – Obi-Wan Kenobi pour les plus jeunes qui lisent ce papier – , avait fait en son temps neuf rôles dans « Noblesse Oblige », c’était plus amusant que « Manifesto »… Tom Hanks, Hugo Weaving,  Eddie Murphy, Noomie Rapace, James McCavoy, Ralph Fiennes… se sont amusés à faire plusieurs personnages dans un même film. La difficulté de Cate Blanchett fût d’apprendre et de retenir ses textes, souvent abscons,  que lui a proposé le vidéaste. Ces textes viennent de toutes parts et ont étaient écrits par des « intellectuels » qui se sont penchés sur l’art dans toutes ces formes. Rosenfeldt s’est amusé à les mettre dans la bouche de la comédienne et sous forme de clips. Il y a de l’excellent jusqu’à du médiocre. Blanchett est souvent juste mais aussi surjoue dans certaines séquences, surtout lorsqu’elle fait sansabri. Elle est d’une grande justesse dans la séquence de la présentatrice de télé ou la mère de famille.  Julian Rosenfeldt est un artiste et vidéaste allemand. Il enseigne à l’Académie des Beaux Arts de Munich. Son travail est largement exposé dans les musées et festivals du monde entier. On connaît le talent immense de Cate Blanchett qui peut se permettre de tout jouer ; peu de comédiennes sont capables de participer à cette sorte de happening. Alors spectateur comment réagir face à cet ovni culturel qu’est « Manifesto » ? Un conseil, allez le voir pour vous faire une opinion après la discussion est totalement ouverte ! Godard lui n’est pas loin… pour dire « Fuck the Cinema ».

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.