Et si la France était menacée de l’intérieur? C’est en tout cas ce que semble penser le ministre de l’intérieur, Manuel Valls.

bampw-couple-france-love-paris-Favim.com-117486

« La France est confrontée à une menace. » Pour Manuel Valls, ça ne fait aucun doute, la Gaule a des ennemis qui pourraient bien se cacher là où l’on ne les croit pas. En pleine guerre au Mali pour éradiquer l’Islam radical des terres trop proches, historiquement et géographiquement, de l’hexagone, le risque que Paris devienne le théâtre d’une vendetta halal est très important. Dans une société de plus en plus divisée, où les idées du Front National et surtout, celles des « grands prêcheurs » de la dissidence qui s’opposent à « l’Empire » connaissent un véritable succès populaire, le gouvernement a probablement conscience qu’il ne maîtrise plus complètement la situation.

« La France ne va pas bien. Chômage, précarité, crise d’identité… Ce gouvernement doit tout faire pour apaiser notre société. » D’après le ministre, il n’y a aucun doute, la crise y est pour beaucoup. Pour lui, « nous faisons face à un ennemi extérieur au Mali, nous faisons aussi face à un ennemi intérieur qui est le fruit d’un processus de radicalisation. »  Mais voilà, résumer la montée des idées radicales à l’unique progression de l’Islam en France serait erroné et incomplet pour comprendre les véritables problèmes de notre pays. L’origine de ces maux viendrait plutôt d’une différence culturelle entre les Imam étrangers et les musulmans Français.  « Il faut que l’islam de France s’organise avec des imams français formés dans nos universités, qui parlent français, qui prêchent en français », a déclaré le ministre. Bref, encore une fois, la solution c’est le « made in France ». La Gaule n’est donc pas anti-islam quand il est « francisé ». Par contre, le pays est contre l’islam d’importation direct, et c’est logique car la France n’a ni la capacité de se transformer instantanément pour satisfaire les prêcheurs barbus, ni l’envie de voir le pays s’islamiser. D’ailleurs, les récents sondages publiés attestent que le pays se « droitise » et que les Français adhèrent de plus en plus aux idées du Front National. Ces études témoignent, de manière indirecte mais certaine, d’une méfiance des « Gaulois » à l’égard des musulmans. Bref comme disait Coluche: « Je n’ai rien contre les étrangers. Le problème, c’est que d’une part, ils parlent pas français pour la plupart… Et selon le pays où on va, ils parlent pas le même étranger.  »

Le pionnier Merah?

« Il y a en France aujourd’hui plusieurs dizaines de Merah potentiels… Tous ne passent pas à l’acte, mais il faut se prémunir. » Pour le ministre, les choses sont claires: les futurs terroristes doivent être combattus avec la plus grande rigueur. « Ces dernières semaines encore, nous avons démantelé des réseaux qui avaient frappé ou s’apprêtaient à le faire. Des cellules organisent même des passages d’individus sur les théâtres de guerre où l’on mène le djihad. C’est le cas autour d’une centaine de personnes, Français ou résidants qui vont en Syrie encadrés par les groupes proches d’al-Qaïda. Une poignée d’entre eux seraient allés ou revenus du Sahel ou de la Somalie. Nos services de police et de renseignements doivent en permanence harceler ces groupes. C’est pour cela que je n’ai pas hésité à expulser les prédicateurs qui, dans les mosquées ou sur Internet, s’en prennent aux intérêts fondamentaux de notre pays », explique le ministre de l’intérieur.

Cependant, il faut bien être honnête: la France a voulu de cet islam, comme elle a voulu de l’immigration. Alors, aujourd’hui, le gouvernement doit simplement faire face aux problèmes de son temps. Comme disait Charles de Gaulle: « Les grands pays le sont pour l’avoir voulu. » 

2 Réponses

  1. Neithan

    Le pire c’est qu’en France il y a plusieurs centaines de « Manuel Valls » potentiels. C’est ça la vrai menace pour notre pays !

    Répondre
  2. grandet

    Puisqu’il est évident que l’on connait ces personnes , pourquoi ne pas les jetter dehors en leur retirant dessuite la nationalité Française !!! Ils n’ont rien à faire dans notre Pays , et en plus nous les nourrissons et les soignons !!! Il faudrait que les autorités soient bien plus fermes avec ces urluberlus , sans se préoccuper des réactions !!! Le plus important est la sécurité du territoire , le reste compte peu … Dehors la merde qui perturbe et ne sait que profiter , et vive la FRANCE avec les FRANCAIS DE TOUS BORDS , MAIS francais avant tout !!! Qu’importe l’origine ou la couleur oui , mais FRANCAIS dans le coeur !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.