Co-auteur de Smoke On The Water et organiste de génie, Jon Lord nous a quitté à l’age de 71 ans, d’un cancer du pancréas. Membre fondateur du groupe de hard rock Deep Purple, il a également collaboré avec Whitesnake et produit de nombreuses compositions classiques.

C’est le site officiel de l’artiste qui a annoncé hier la mort du claviériste et cofondateur du groupe Deep Purple à l’age de 71 ans. «C’est avec une grande tristesse que nous annonçons la mort de Jon Lord, décédé d’une embolie pulmonaire après un long combat contre un cancer du pancréas. Jon était entouré de sa famille». Jonathan Douglas « Jon » Lord, né le 9 juin 1941 à Leicester est mort le 16 juillet 2012 à Londres.

Sur son blog, Geezer (Black Sabbath) a rendu hommage au musicien résumant le sentiment général suscité par sa disparition : « Très triste d’apprendre la mort de Jon, des suites de sa lutte contre le démon du cancer. L’un des grands musiciens de ma génération. Tony Iommi a travaillé récemment avec Jon et me disait quel mec adorable il était. Je l’ai rencontré plusieurs fois mais je n’ai jamais travaillé avec lui. Bénédictions. »

Le 9 août dernier, Jon Lord avait dit vouloir continuer la musique malgré la maladie: « J’aimerais informer tous mes amis, mes followers, mes fans et mes compagnons de route que je combats actuellement un cancer et que, par conséquent, je vais cesser de me produire pendant la durée de mon traitement et de ma convalescence. » avant d’ajouter : « Bien entendu, je vais continuer à écrire de la musique – dans mon monde, cela fait forcément partie de la thérapie – et j’espère résolument revenir en pleine forme l’an prochain. »

Jusqu’en juillet dernier, il bossait  sur les débuts de WhoCares, « supergroupe » qu’il forme avec ses potes de Deep Purple Ian Gillan au chant, l’énergique Tommy Iommi de Black Sabbath à la guitare avec Mikko Lindström de HIM, Jason Newsted anciennement de Metallica à la basse et Nicko McBrain d’Iron Maiden à la batterie.

Un son unique

Au côté du guitariste Ritchie Blackmore, Lord avait co-écrit plusieurs des tubes de Deep Purple dans les années 70, dont Smoke on the Water. Une chanson qui évoque un incendie lors d’un concert de Frank Zappa en 1971 à Montreux. Le riff de base est l’un des plus célèbres de toute l’histoire du rock, et souvent un des premiers que l’on apprend à la guitare.

En 1960, il intègre la formation jazz MBE, mais travaille également en tant que musicien de studio. Il enregistre notamment les claviers pour le titre You Really Got Me (1964) des Kinks. Dans un même temps, il évolue au sein du groupe The Artwoods au milieu des années 60 puis crée la formation Santa Barbara Machine Head. C’est en 1967 qu’ il fait la connaissance de Ritchie Blackmore. L’année d’après,  il devient le claviériste  de Deep Purple. A ce jour, le groupe a vendu plus de 100 millions d’albums.

Connu pour ses riffs sans fins sur le Hammond B3, on le surnomme « Hammond Lord ». Lorsqu’il pause ses doigts pour la première fois  sur ce bijou, l’instrument devient la marque de son talent et fera la renommé de ce claviériste hors pair.

En 1971, il voit le groupe évoluer vers le hard rock, Jon Lord décide alors de modifier le son de son orgue Hammond en le branchant sur un ampli Marshall, le rapprochant ainsi, avec la distorsion, du son de la guitare électrique… C’est le debut de la legende.

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Roads Magazine / Responsable de la rubrique Culture (sur twitter : @BonhommeVincent) / Web Designer (plus d'info sur : vincentbonhomme.github.io/resume/)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.