Radiooooo c’est avant tout une conception de la musique. Entre partage et découverte, ses créateurs nous expliquent l’origine du projet et, plus important son avenir. Ancrée dans l’Histoire mais dans l’ère du temps, la webradio parisienne qui vous amène le monde directement dans les oreilles.

Radiooooo_-_Le_moulin_de_la_galette

Marre de devoir passer en boucle ces playlists que vous connaissez par cœur ou de subir la publicité permanente des radios traditionnelles ? J’ai la solution. Je vous invite à arpenter le monde et les époques à travers la plateforme interactive de radiooooo.com. Le fonctionnement est simple : on choisit un pays et une décennie (pour les plus pointus ajoutez un « mood ») et le site fait le reste. Si la webradio est encore à l’état de bêta, sa collection musicale mondiale et diversifiée est étonnante. Et franchement, le Turkmenistan dans les années 70, ça vaut la peine d’être écouté !

J’ai eu la chance de rencontrer deux de ses membres, Benjamin Moreau et Alexandre Grynszpan, dans leurs locaux provisoires rue Richer à Paris. Ils me parlent alors de leur « machine à voyager dans le temps et l’espace ». Leur petite équipe compte une dizaine de membres. L’idée est venue de leur passion première pour la musique et de leur expérience de DJ (Benjamin anime souvent les nuits du Baron). Avec une telle database ils ont décidé de lancer cette radio interactive. « Les gens en ont marre de chercher titre par titre sur des sites, il faut se laisser porter ». L’idée n’est donc pas seulement de compiler la musique de 1900 à nos jours mais aussi de permettre, en cliquant sur quelques boutons, de renouer avec une véritable écoute radio.

Mais, esthètes musicaux, ce qu’ils souhaitent avant tout c’est partager leur expérience et leur création avec le monde. Une fois le concept lancé c’est au tour des auditeurs de participer : des contributeurs de par le monde leur envoient près de 150 titres par jour. Leur vision très subjective et qualitative de la musique nécessite alors une certaine sélection : « Sur tout ce qu’on nous envoie on ne garde que 4 ou 5 morceaux ». Dans cette démarche, le contributeur est à l’honneur. A l’heure où tout est à portée, c’est ce digger/chercheur de trésor qui mérite d’être mis en avant.

Plus qu’une radio, cet ancrage dans l’Histoire fait de ce petit groupe de véritables chercheurs au service de l’archivage et du voyage sensoriel. Et l’aventure ne s’arrête pas là ! Dès le 15 Mai, vous pourrez retrouver une version finalisée du site avec de nombreuses améliorations : entre autres un blindtest pour vos soirées musicales et une émission de radio live axée culture et musique live. Des îles cachées feront aussi leur apparition sur la mappemonde : Ecoutez ce qui passait sur le Titanic, arpentez l’île aux enfants ou celle des mauvais chanteurs. Sans oublier le Muppet Show, nostalgie 70’s oblige, avec des artistes live et une application pour smartphones. Vous y trouverez aussi un mode « carnet de voyage » qui vous permettra de compiler certains pays parmi lesquels ira piocher la playlist. A mon « et de la musique en Antarctique ? », Benjamin me répond (très sérieusement) qu’ils proposeront des prises de son d’animaux… Autant pour ma blague ! En tout cas l’architecture du site sera plus à même d’accueillir les auditeurs comme leur bibliothèque musicale qui grandit jour après jour.

Mais Radiooooo.com ce n’est pas seulement l’apologie du numérique. Au programme, une fois par mois, des concerts live de par le monde. « On veut promouvoir des artistes mais aussi mélanger les générations ». Ce sera d’abord Dakar puis Moscou, etc… Voyager mais pas seulement sur son ordi ! De plus, Benjamin est aussi artiste plastique et designer (Kolkoz ça vous parle ?) comme plusieurs membres de leur équipe. L’objet sera donc aussi à l’honneur et plus particulièrement la création de jukebox pour promouvoir un certain design sonore très prisé dans les années 50. C’est donc à la fois une plateforme connectée mais aussi un véritable amour pour le live et la rencontre qui anime leur démarche. « Tous les supports sont bons à prendre, l’idée c’est aussi de fédérer des gens et des artistes. »

Mais, trêve de promotion, la qualité du site parle d’elle-même. Ce qui m’a interpellé dans ce travail d’archive c’est aussi ce qu’il nous montre de la musique-monde qu’on nous assène aujourd’hui sur les ondes. Si Alex et Benjamin sont d’accord avec moi sur l’influence importante des Etats-Unis et la prolifération à l’international du Yéyé des 60’s, ils considèrent que la musique n’est pas si uniforme. Certes les échanges ont créés un certain métissage, « Quand tu écoutes de la musique mexicaine aujourd’hui, tu ressens vraiment l’influence berlinoise par exemple, mais à la mexicaine, c’est drôle de la techno mexicaine ! » s’exclame Alex. Mais on retrouve, en cherchant bien, des courants singuliers propres aux pays et aux cultures et une certaine diaspora des genres, il suffit de tendre l’oreille. Leur démarche c’est avant tout d’être en accord avec les cultures. Pour être authentique, « on a plus cherché les gens que la musique elle-même mais aussi celle de leurs parents et grands-parents ». C’est comme ça qu’ils parviennent à distinguer Berlin Est et Ouest pendant la guerre ou à trouver de la Pop chinoise pourtant interdite sous Mao. On pourrait penser que c’est leur expérience de DJ qui leur évite le « mainstream » mais leurs contributeurs ne demandent aussi que ça, ils n’ont qu’à piocher.

Petit à petit on en vient à évoquer l’achat de musique, bientôt disponible sur la plateforme grâce à leur partenariat avec Itunes. « C’est assez compliqué », me disent-ils, « il n’y a que 50% de ce qu’on propose sur Itunes » et d’autres problèmes surgissent quand il s’agit de la vente. Des labels africains se sont cassé la gueule par exemple. Autant dire que l’industrie musicale ne leur facilitera pas la tâche mais ils feront au mieux pour que tout cela profite aussi aux artistes. On parle des aléas de la numérisation et du fait que près de 80% des vinyles dans le monde n’ont jamais été transposés. Amateurs de musique, la chasse aux pépites est ouverte !

Je ne vous ferai pas subir plus longtemps mes réflexions sociétales. Je vous laisse profiter d’une de leur vidéo et de la version bêta. Pour la version 2.0, décollage musical le 15 Mai prochain.


www.radiooooo.com A movie by Noemi Ferst… par radiooooo

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.