Une Flânerie Pétillante ! Du 23 juin au 12 juillet 2016.

flaneries16_visuel_A4

Reims pour la plupart des gens c’est le champagne et sa cathédrale détruite pendant la guerre de 14-18. On se souvient aussi que c’est la ville où les Rois de France y ont été sacrés – d’où depuis la révolution pour effacer l’importance historique de la ville elle n’est ni capitale de région, ni chef-lieu de département c’est Chalons – en Champagne qui a pris la place – C’est une ville historique très importante à tout point de vue. A deux pas de Paris, rare sont le parisiens qui viennent la visiter et c’est dommage ! Quant aux provinciaux…. Outre les nombreuses flâneries historiques de deux mille ans d’histoire que l’on peut savourer, une coupe de Champagne à la main, il existe depuis 27 ans des Flâneries Musicales chaque été.

53 concerts dans 35 lieux sont offerts dont de nombreux sont gratuits ou très peu chers. Les orchestres de Lorraine ou de Strasbourg viennent y interpréter Weber, Ravel,  Liszt et les « Nuits d’Eté » de Berlioz chantées par Véronique Gens ! Des voix il y en aura entre le 23 juin et le 12 juillet avec « Les Cris de Paris », « l’Ensemble Organum », Magali Léger, « Vlaams Radio Koor », « Le Chœur d’hommes Alexandre Nevsky », Karine Deshayes (victoire de la musique 2016)….

Des instrumentistes viendront jouer sur le Parvis de la Gare, dans le Cirque du Manège, dans la Basilique Sainte-Clotilde, au Conservatoire, dans le Domaine les Crayères, au Champagne Ruinart, à l’Opéra, au Domaine Pommery, à la Basilique Saint-Rémi, au Champagne Canard-Duchêne, à la Cathédrale, au Palais de Tau…ils seront huit violoncelles ou seul au violon comme Guillaume Latour, ou seul au piano comme le grand Nelson Freire, le nouveau prodige Seong-Jin Cho qui a gagné le concours Chopin à Varsovie en 2015, le directeur artistique de ces Flâneries Jean-Philippe Collard. Il y aura des duos, des trios, des quatuors Debussy, Eclisses, Alfama, il y aura une première avec le Korean Symphony Orchestra, des artistes, des artistes, des artistes il y en aura à ne plus savoir où tendre l’oreille. Ce feu d’artistes se terminera le 23 juillet  avec le concert pique-nique au Parc Champagne. Là, Jacques Mercier avec l’Orchestre de Lorraine interprétera des airs de comédies musicales ; 18000 personnes y ont assisté l’année dernière ! En prélude à ces Flâneries dans la Basilique Saint Rémi Jacques Mercier avait fait sonner son orchestre et les chœurs Nicola de Grigny avec la « Cantate Alexandre Nevsky » de Prokofiev écrite pour le film d’Eisenstein ! Un bel hymne à la Russie soviétique contre la barbarie Nazi qui se profilait! C’est le 7 mai 1945 dans cette « ville martyre »,  qu’avait été signée par le général allemand Alfred Jodi la reddition de l’armée allemande ! Reims est vraiment une ville qui se souvient de son passé qui voit l’avenir en grand et où on doit plus que flâner. Et puis quelle belle anagramme le nom de cette ville !  Simer  Reims !

Pour toutes informations complémentaires www.Flaneriesreims.com

  • Président : Jean-Louis Henry
  • Directeur artistique Jean-Philippe Collard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.