Un film d’Edward Yang avec Hsia-Hsien Hou, Su-yun Ko, Tsai Chin. Sortie le 12 avril 2017.

L’histoire

Lung et Chin se connaissent depuis de nombreuses années. Lui est un ancien joueur de base-ball sans véritable ambition professionnelle ; elle a un poste de secrétaire au sein d’un grand cabinet d’architectes. Le sentiment qu’ils éprouvent l’un pour l’autre est un mélange d’amour et d’affection profonde, aux contours flous. Mais le licenciement brutal de Chin va bientôt fissurer leur couple et compromettre leur projet de vie commune…

L’avis

Si le sous-titre apposé à propos de « Taipei Story » est “chronique d’un amour” c’est que ce film montre à quel point Edward Yang était fasciné par le cinéma d’Antonioni. On est dans « L’Eclipse », « La Nuit » ; on trouve chez Yang, dans sa manière de filmer, dans le déroulement de l’histoire, les mêmes obsessions du cinéaste italien. Ses films ont eu une grande influence à une certaine époque – « Taipei Story »  date de 1985 –  et aujourd’hui ils semblent ne plus être au goût du jour. Un récit sans réelle progression dramatique, qui tourne en rond, cyclique, des recherches plastiques inventives, des rapports de couple qui se délétère, des relations intimes sans réelle logique, la solitude affective face la transformation inéluctable d’une ville, de la société, (ce n’est pas innocent si Chin travaille dans un cabinet d’architecte), tout cela est du pur jus Antonioni mis à la mode Taiwanaise, et cela  fonctionne parfaitement! Le talent de Yang, a qui on doit le chef-d’œuvre « YI YI », fait que ce très grand réalisateur arrive à nous emporter dans l’univers de cette ville qui grouille et que l’on soit pris par la décomposition amoureuse de ses personnages principaux. Le couple Hsia-Hsien Hou – réalisateur et ami de Yang – et la sublime Su-yun Ko, sont éblouissants dans leurs silences qui parlent. Edward Yang n’a pas pu mener à bout ses envies de raconter des histoires sur la société taiwanaise et c’est bien dommage. Cette chronique intimiste nous happe et de nombreuses images nous hantent bien après la vision du film. Taipei Story une histoire à ne pas rater.

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.