Un film de Shane Black avec Boyd Holbrook, Trevante Rhodes, Olivia Munn et Jacob Tremblay. Sortie le 17 octobre 2018.

L’histoire

Les pires prédateurs de l’univers sont maintenant plus forts et plus intelligents que jamais, ils se sont génétiquement perfectionnés grâce à l’ADN d’autres espèces. Alors qu’un jeune garçon devient accidentellement leur cible, seul un équipage hétéroclite d’anciens soldats et un professeur de science contestataire peuvent empêcher l’extinction de la race humaine.

L’Avis

C’est lui qui intéresse les prédateurs ! Lui c’est le fils de son papa tireur d’élite qui flingue tout ce qui bouge, même quand il ne voit rien ! Bien sûr les prédateurs ont toujours le pouvoir de se faire disparaître ! Ici ils sont toujours aussi vilains – ils ont la gueule de l’emploi on est en plein Halloween – mais ils ne sont pas tous du même bord ! Ils se font la guerre entre eux ! Ca vous rappelle quelque chose ? L’ADN, la tarte à la crème des films de SF, depuis qu’on sait qu’elle est la base de notre humanité, elle est mise dans toutes les sauces ! Fiston, lui, c’est un petit génie même si ses potes le prennent pour un débile mental ! Il est celui que l’univers recherche ! Encore une « originalité » du scénario ! Bref on reprend toutes les bonnes recettes de Transformer numéro x, Terminator numéro x, un peu du Prédateur et on fait un film avec des effets spéciaux, spéciaux.

Shane Black, scénariste prolifique, a toujours quelques bonnes idées sous le coude et quelques dialogues qui font mouche et jouissif! Ce film se laisse regarder malgré une musique tonitruante sans finesse de Henry Jackman un « ouvrier » pour Zimmer ! Pour « Predator », Shane Black met un enfant dans un chaos intergalactique et il regarde ce qui peut lui arriver pendant 1h47. On en sort éprouvé, cela sent une future suite, mais on est content, on a « Tremblay » pov’terriens que nous sommes pour le fiston du sniper.

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.