9782843377600_1_75C’est un livre miraculé ! Censuré à sa parution en 1931, vilipendé, brûlé en 1933 dans les autodafés nazis, considéré comme un symbole de la dégénérescence, ce livre scandale tend par son propos un miroir à la société allemande de l’époque. En ce début  d’année, les Editions Anne Carrière le réédite dans sa version intégrale, radicale ! Et c’est un pur bonheur ! Kästner romancier célèbre à son époque ne dit plus rien aujourd’hui, mais pour les cinéphiles c’est l’auteur d’ « Emile et les Détectives »  (1929) dont on a fait une bonne dizaine d’adaptations  au cinéma et à la télévision ; la première, celle de 1931, a été écrite par Billy Wilder et Emeric Pressburger! Un must !

Jakob Fabian est un jeune publicitaire, renvoyé pour avoir dénoncé les comportements indignes de son supérieur; il explore le Berlin diurne et nocturne en quête de quelque chose qui puisse le faire espérer en l’ avenir ; hélas il ne découvre qu’une réalité sociale et politique désespérante d’une Allemagne en ces années trente qui tente de se relever des séquelles de 14-18.; Kästner vit et écrit à une époque charnière où un terreau fertile est prêt pour faire éclore des aventures dont nous connaissons la suite; Y’a-t-il quelque chose à sauver dans cet univers d’une noirceur désespérante se demandent les deux amis Fabian et  Labune? Labude, c’est un petit bourgeois, qui se lance dans l’activisme politique avec le désir de faire changer la société; il échouera ! Au milieu de quelques scènes de tendresses, d’amour, Fabian, au tempérament trop sensible, ne découvre que détresse, solitude. Ce n’est que par le cynisme, la satire, qu’il arrive à faire face. Il va expérimenter, tenter de cerner, découvrir ce monde qu’il appréhende avec un espoir de trouver un peu de lueur dans toute cette obscurité. C’est un livre de révolté et Kästner en bon analyste tente de prévenir de ce qu’il sent arriver. Cette impasse dans laquelle se trouve l’Allemagne est racontée, décrite, avec une plume acerbe, comme un tableau de George Grosz. Dans cet univers trouble, la sexualité s’affiche dans toute son impudeur, sa brutalité ; la décadence des mœurs de cette société est décrite sans voile, mais curieusement grâce au talent d’écriture du romancier, il se dégage au travers de ce chaos une poésie qui nous invite à nous enfoncer de plus en plus dans cet abime avec délectation. Nous sommes là face à un livre important, nécessaire, qui nous permet de mieux comprendre la suite tragique de ce pays. Mais les gens conscients à cette époque avaient oublié hélas d’apprendre à nager !

A propos de l'auteur

Réalisateur, journaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.